Notre quotidien avec les produits GIFRER [CONCOURS]

Capture d’e?cran 2016-05-23 a? 08.50.06

Je l’ai déjà raconté sur ce blog mais GIFRER et Mustela sont les deux premières marques à être rentrées dans notre quotidien de parent. Mustela avec le gel lavant dès le premier bain de Mia en néonat et GIFRER au même moment puisque l’infirmière nous a conseillé de lui enduire les mains et les pieds de liniment pour éviter la sécheresse et accélérer la cicatrisation (elle avait beaucoup de petites plaies dues aux capteurs). Depuis (5 ans et 3 enfants), ces deux marques ne nous quittent plus. Nous avons toujours une grande bouteille de liniment GIFRER à la maison (qui sert aussi bien pour le soin au moment du change que pour l’hydratation, vous l’aurez compris) et un grand flacon de gel lavant.

Lire la suite

Paulina, l’héroïne féministe de l’année

Paulina

Dans 2 jours, je fêterai un anniversaire un peu spécial, et particulièrement cher à mon coeur : ce sera la première bougie de mon premier livre. Un essai sur le nouveau cinéma argentin, courant cinématographique cher à mon cœur, que j’ai eu le bonheur de voir publié aux éditions Playlist Society, et qui semble avoir séduit ses quelques centaines de lecteurs si j’en crois les retours (oui, question nombre de ventes, je suis encore un peu loin de JK Rowling). À ce titre, il n’est désormais pas rare que je sois convié çà et là afin de parler du cinéma argentin en général ou d’un film en particulier. Ce sera par exemple le cas lors du dernier week-end d’avril, où j’aurai la chance de me rendre dans plusieurs cinémas de Gironde afin d’y présenter Paulina. Si par le plus grand des hasards vous habitez non loin d’Eysines ou de Sainte-Foy-la-Grance, n’hésitez pas à venir voir le film et me rencontrer.

Paulina est le deuxième long-métrage d’un réalisateur trentenaire nommé Santiago Mitre, qui avait réalisé il y a quelques années un chouette film nommé El Estudiante, qui se déroulait dans le milieu des syndicats étudiants. C’était à la fois super instructif, avec un petit côté post soixante-huitard assez passionnant, et très accessible grâce à une construction pleine de jeux de dupes et de suspense. Paulina, qui est sorti dans les cinémas français ce mercredi, est nettement plus dur : c’est un film extrêmement courageux et osé qui ne peut pas laisser qui que ce soit indemne.

J’avoue être assez étonné (en bien) que le film ait reçu le prestigieux Grand Prix Nespresso de la Semaine de la Critique, succédant à des films comme Amours chiennes d’Alejandro González Iñárritu ou Take shelter de Jeff Nichols, pour ne citer que les plus populaires. Paulina est un film fait pour diviser, pour s’engueuler à la sortie de la salle, pour s’interroger pendant des semaines voire des années sur ce que chacun (et surtout chacune) aurait fait à la place de l’héroïne. Sans vouloir tout révéler de l’intrigue, il s’agit de l’histoire d’une jeune et brillante avocate, fille d’un magistrat renommé, qui décide de tout plaquer pour aller se rendre utile auprès de jeunes gens défavorisés à qui elle va notamment faire l’école. La vie de Paulina bascule au cours d’une nuit durant laquelle elle trouvera sur son chemin une bande de jeunes hommes armés de très mauvaises intentions.

La suite est extrêmement surprenante : traumatisée par les événements de cette nuit-là (appelons un chat un chat, elle est victime d’un viol), Paulina décide de n’écouter qu’elle-même et de rester sur place pour continuer le travail engagé… y compris auprès de certains de ses agresseurs. Je suis loin d’avoir révélé l’intégralité de l’intrigue, mais tout le film est régi par des questions morales hyper fortes. À plus d’une reprise, on se demande pourquoi Paulina agit de telle ou telle façon, pourquoi elle ne prend pas ses jambes à son cou pour retourner dans le milieu feutré d’où elle vient, pourquoi elle ne semble pas obsédée par la condamnation de son violeur et des complices de celui-ci… C’est extrêmement perturbant, ce qui était tout à fait l’objectif de Santiago Mitre et de son co-scénariste Mariano Llinás (un autre type très doué et assez fou, dont vous pourrez entendre parler si vous lisez mon livre). Mais la réponse est au final assez simple : Paulina agit comme cela parce qu’elle en a le droit, parce que c’est son histoire, son ressenti, son vécu. Et que personne n’a le droit de décider à sa place comment gérer l’après-viol. Bref, c’est un film à ne pas mettre entre toutes les mains, mais c’est encore une fois aussi accessible (n’ayez pas peur de l’étiquette « film d’auteur présenté au festival de Cannes ») qu’intelligent. J’ai eu la chance de voir ce grand film féministe il y a un an, avant même sa présentation à Cannes (petit privilège), et il me poursuit aujourd’hui encore.

À ce propos, je vous propose grâce à Nespresso de faire gagner à 10 d’entre vous 2 places pour aller voir Paulina en salles. Le film est sorti hier et il est projeté dans de nombreuses salles. Pour participer, il vous suffit de vous manifester dans les commentaires, en prenant bien soin d’inscrire votre e-mail dans le formulaire. Dimanche soir à minuit, je tirerai au sort 10 personnes parmi celles qui auront commenté au bas de cet article, et elles seront vite contactées afin de recevoir leurs places pour aller vite découvrir le film. Participez, vous ne serez pas déçu-e-s.

Fêter Pâques avec LEGO

FullSizeRender (54)

Depuis que Mia sait suivre les notices de montage seule la maison croule sous les LEGO. C’est la seule activité sur laquelle les deux enfants arrivent à se mettre d’accord (même si Adam est plus dans une phase démontage). Il y a les deux châteaux de la Reine des Neiges, évidemment. Et puis il y a le gros baril de LEGO classiques pour acquérir ses galons de « maître constructeur ».

Toute la famille est dingue de LEGO, jusqu’au film, et ce n’est pas rare d’entendre quelqu’un fredonner sur l’air de « Tout est vraiment génial » (Everything is awesome en version originale).

Pour Pâques, LEGO lance un chouette concours en ligne. Les enfants sont invités avec leurs parents à construire une machine à ramasser les oeufs de Pâques (le lapin s’étant perdu dans son propre terrier). Une création sera tirée au sort et son constructeur aura la chance de se voir offrir un beau cadeau surprise (on peut faire confiance à LEGO pour se montrer généreux).

Avec Mia, nous avons construit le tracto-remorque de la cocotte de Pâques :

FullSizeRender (55)

Je vous laisse admirer le sens du détail, la petite touche fleurie et la véritable explosion de couleurs de l’ensemble. Nous en sommes très fières.

Je vous signale aussi que le bonhomme déguisé en poule (j’ai un truc avec les bonhommes LEGO déguisés, je suis devenue dingue quand nous avons eu le bonhomme requin et ma maman m’a offert le bonhomme hot-dog en porte-clés) est offert à partir de 20 euros d’achat dans les LEGO STORE. Je vais souvent à la boutique lilloise avec Mia et je ne suis jamais déçue à la fois des petites attentions comme celle-là et de l’accueil qui nous est réservé. Et oui, je dois avouer que j’ai acheté un truc en plus juste pour avoir ce bonhomme-là et compléter ma collection.

Nous vous invitons donc à mettre en route votre imagination et à construire une machine encore plus délirante que la notre pour la poster sur le mini-site dédié : bit.ly/1KYAgyY

Bonne chance à tous (et longue vie aux LEGO addicts).

Dofus s’installe à Lille pour les fêtes (CONCOURS)

Capture d’e?cran 2015-12-08 a? 21.34.59

À l’occasion des fêtes de fin d’année et de la sortie du film le 3 février prochain, Ankama a planté son décor sur la Grand Place de Lille, juste derrière la mythique grande roue.

J’ai eu l’occasion de visiter cet espace la veille de son ouverture au public. Malgré le froid et la nuit tombante, le chantier était encore en pleine ébullition et les ouvriers à pied d’oeuvre. Et je dois pourtant vous dire que les décors inspirés de l’univers du film sont magnifiques et n’ont rien à envier à ceux d’espaces non temporaires (je pense en particulier aux installations de parcs comme Disneyland). Une attention toute particulière a été portée aux moindres détails et les enfants comme les fans de l’univers vont prendre grand plaisir à déambuler dans ce village. Au programme : découverte des nouveaux jeux d’Ankama sur tablette et portable (coup de coeur pour Tactile Wars, testé et approuvé avec Adam), jeux façon fête foraine, boutique de goodies et activités pour petits et grands, gamers ou pas.

FullSizeRender

Je connais l’univers Dofus depuis quelques années déjà. Et il n’y a pas besoin de me convaincre qu’Ankama est un fleuron de la création française, avec ses univers hyper travaillés et développés avec succès autant en jeu, qu’en dessins animés, livres et mangas ainsi qu’en produits dérivés. C’est beau de constater que nous n’avons rien à envier à de grosses productions japonaises ou américaines.

Capture d’e?cran 2015-12-08 a? 21.55.51

Une chose est sûre, je ne manquerais pas d’aller découvrir le film Dofus (livre 1 : Julith) en salles avec Mia (même si le film est plutôt conseillé aux enfants à partir de 7-8 ans en raison de la complexité de son univers et de l’intensité des sentiments qu’il peut générer).

Grâce à Ankama et Lutti (qui a profité de la sortie du film pour lancer une gamme de bonbons, délicieux, à l’effigie des personnages), je vous propose de vous faire gagner deux coffrets contenant 4 sachets de bonbons DOFUS par Lutti et des produits dérivés Dofus (contenant un coussin Maliki, un livre « Ma cuisine illustrée » et un coffret Dofus Volume 1). Pour jouer, rien de plus simple, répondez en commentaire à la question suivante : Quelle est la date de sortie du film Dofus ?

Vous avez jusqu’au mercredi 16 décembre pour jouer.Bonne chance à tous !

image1[2]

Sachet-DOFUS-Lutti[2][2]

Capri Sun, le jus du goûter à emporter partout (+ CONCOURS)

FullSizeRender (15)

Comme je vous le disais la semaine dernière, j’ai maintenant 2 grands enfants. C’est à dire que leur repas préféré comporte forcément des frites (je ne me plains pas outre mesure, ils mangent aussi de tout et Adam est un addict aux légumes verts), qu’il y a toujours un paquet de knackis dans mon frigo et que les goûters à la sortie de l’école sont une institution.

Il m’arrive donc de régulièrement acheter un paquet de Capri Sun pour complimenter (que dis-je ? sublimer au moins) les mini BN chocolat et autres Sprits. Il y a aussi les goûters verre de lait/tartines à la maison, pain au chocolat du boulanger/jus d’orange ou ceux avec un fruit et quelques cigarettes russes. Mais j’aime justement changer régulièrement pour que ce moment soit une petite fête, une parenthèse de plaisir où chacun trouve le temps de partager sa journée.

C’est le moment où j’apprends que Mia a eu (ou n’a pas eu) une nouvelle image, où sa copine N. a des baskets qui brillent qui courent vraiment vite ou encore que ses deux amoureux (oui, deux, j’imagine qu’ils alternent) lui ont tenu la main à la récréation (j’ai aussi appris récemment que les lasagnes de la cantine étaient meilleures que les miennes mais j’ai préféré mettre ça sur le compte de l’innocence).

Donc aujourd’hui, je vous propose de remporter non pas 1, ni 2, ni 3 mais bien 12 boîtes de Capri Sun multivitaminé à donner à vos enfants (ou à garder pour vous, personne ne vous juge). Soit une palette (une vraie palette) de 12 boîtes de 10 délicieux jus à emporter partout (pratiques pour le goûter, c’est aussi notre référence pour les longs trajets en voiture).

Et comme Capri Sun est généreux, il y aura bien 3 gagnant(e)s pour la fameuse palette de 120 jus.

Pour participer, c’est simple : je vous propose de me raconter un moment, une anecdote autour du goûter de votre enfant (un souvenir si vous n’en avez pas). Vous avez jusqu’au lundi 26 octobre à midi pour participer. Les gagnant(e)s seront tiré(e)s au sort via Randomizer et contacté(e)s par moi-même afin de rapidement recevoir leur lot.

Bonne chance à tous !

EDIT du 27 octobre : Ce sont les commentaires n°4 (Mélanie Boulanger), 13 (Amélie Legros) et 27 (Djahann) qui remportent leur palette de jus ! Félicitations à eux et à très vite pour un nouveau concours. 

Gamme

Clochette et la créature légendaire (CONCOURS)

legendaire

Depuis quelques années, les aventures de la fée Clochette accompagnent les rêveries cinématographiques de Mia, qui n’a découvert les « vraies » aventures de Peter Pan que quelques temps après et montre également beaucoup de tendresse pour Jake et les pirates du pays imaginaire, spin-off télévisé extrêmement attachant. Il y a peu de temps, en commençant à s’intéresser lui aussi aux dessins animés et aux films, Adam s’est également pris de passion pour Clochette et ses amis, dont je commence moi-même à connaître les noms par coeur (Roselia, Iridessa, Clark, Gable… je suis imbattable).

Au moment de la sortie de Clochette et la créature légendaire au cinéma, Adam était encore trop petit pour fréquenter les salles obscures. C’est donc à la maison qu’il découvrira les dernières aventures de l’une de ses héroïnes favorites, que Mia avait beaucoup appréciées au ciné en compagnie de Lucile. Car c’est la bonne nouvelle de la rentrée : le film sort le 2 septembre en VOD, mais également en DVD et Blu-ray. Il est même déjà disponible en avant-première digitale… tout ça grâce à Disney.

Dans cet épisode (rassurez-vous, on peut voir les films de la saga dans n’importe quel ordre), la quiétude de la Vallée des Fées est soudainement troublée par un énorme rugissement que même Nyx, la fée éclaireuse en charge de la sécurité des habitants, trouve très suspect. Se doutant que ce cri provient d’un animal blessé, Noa, la fée des animaux, décide de partir à sa recherche et tombe nez à nez au fond d’une grotte avec une étrange créature blessée à la patte et ne ressemblant à aucune autre : Grognon. Avec l’aide de Clochette, elle va tout mettre en œuvre pour montrer que sous son aspect repoussant, Grognon a un véritable cœur d’or et qu’il n’est là que pour le bien de la Vallée des fées… C’est un vrai moment de plaisir et de mystère à partager en famille.

La bonne nouvelle, c’est que 2 d’entre vous pourront gagner un DVD du film en répondant dans les commentaires à la question ci-dessous : lequel de ces films n’existe pas ?
Clochette et le secret des fées
Clochette et la pierre de lune
Clochette et le château d’émeraude
Clochette et la fée pirate

Le concours démarre aujourd’hui et s’arrêtera le 14 septembre… Bonne chance à toutes et à tous, les 2 gagnant(e)s seront contacté(e)s par mail au plus vite.

EDIT du 21 septembre : Ce sont les commentaires n°7 (zootie mookie) et n°24 (Legros Amélie) qui remportent chacune un DVD. Félicitations à elle et à très vite pour un nouveau concours ! 

© 2015 Disney

Une rentrée sereine avec les étiquettes Stikets (+ CONCOURS)

SONY DSC

Finalement, et malgré de très stressantes péripéties Adam fera bien sa rentrée en septembre. Uniquement le matin, certes, mais c’est déjà une victoire non négligeable. Et pour marquer le coup, comme je l’avais fait pour sa soeur à sa première rentrée, je vais coller de belles étiquettes personnalisées Stikets sur toutes ses affaires. C’est moins une nécessité (nous n’avons pas eu à souffrir de trop de pertes les deux années précédentes) qu’un rite de passage ou un symbole. J’ai moi-même le souvenir de ma mère le faisant pour moi, étant petite.

Maintenant les étiquettes ne sont plus simplement blanches mais se parent de toutes les couleurs de l’arc en ciel et d’illustrations au choix, sont thermocollantes pour les vêtements (parce que la broderie et moi, ça fait deux) et sont vendues en kit très pratiques avec des étiquettes autocollantes pour les chaussures et les objets. Le plus de ce kit Stikets (comparativement à ceux que j’avais testé sur d’autres sites) ce sont ses deux étiquettes en métal pour bagages (et donc sac)… ainsi que l’offre spéciale mois de juillet (il vous reste encore 24h pour en profiter) de 24 étiquettes thermocollantes offertes pour 48 achetées dans le Basic Pack (lui-même à 24,95 euros). Et pour avoir testé, les étiquettes thermocollantes résistent sans problème aux multiples lessives dont ont parfois besoin les vêtements d’enfants de cet âge.

SONY DSC

Je vous propose donc aujourd’hui de remporter votre Basic Pack (composé donc de 48 étiquettes thermocollantes pour les vêtements, 82 petites étiquettes autocollantes pour les objets, 4 paires d’autocollants à chaussures et 2 étiquettes pour bagages).

Pour cela, il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article à propos de la future rentrée de votre enfant (c’est sa première ?) ainsi que la réponse à cette question : quel est le petit dessin (dans la liste proposée par la site) que vous auriez envie de choisir pour personnaliser votre lot d’étiquettes ?

Vous avez jusqu’au vendredi 7 août à midi pour soumettre vos participations (je rappelle que ce concours n’est ouvert qu’aux participants de la France métropolitaine) et je m’engage à vite effectuer le tirage au sort pour que le gagnant puisse profiter de son lot avant la rentrée (point positif : le service expédition du site est au top). Et n’oubliez pas de renseigner une adresse mail valide en écrivant votre commentaire, le ou la gagnante sera contacté de cette manière.

Bonne chance à toutes et à tous !

EDIT du 12 août : C’est le commentaire n°11 soit Petite G qui remporte le lot d’étiquettes. Bravo à elle et à très vite pour un nouveau concours ! 

SONY DSC

Page Facebook officielle de Stikets

Page Facebook officielle du blog LFE