L’anniversaire

Notre 7ème anniversaire. 7 ans depuis ce premier baiser, presque volé, dans ce bar de Saint Michel où nous n’avons plus remis les pieds, 7 ans depuis les baisers qui ont suivi sous la pluie devant Notre Dame. Lui, se rappelle des fesses mouillées quand il s’est assis sur un banc de pierre. Moi, je me rappelle du dernier regard quand on s’est quitté dans les couloirs du métro. La première fois qu’on se quittait pour mieux se retrouver.  Lire la suite

Robert

Chaque matin, c’est un rituel, la première chose que je fais avant de commencer à travailler c’est publier sur ce blog. Chaque matin, j’ouvre l’interface et la plupart du temps, un commentaire de Robert m’attend. Robert, il me lit tous les jours. Et tous les jours, il commente. Une phrase ou deux, comme un clin d’oeil, pour me dire qu’il est passé par là.  Lire la suite

Migraine

C’est un souvenir d’enfance : mon père referme la porte de la chambre parentale, l’interstice laisse deviner une pièce sombre et le corps lourd de ma mère dans le lit. Je me souviens de ses migraines, comme elles m’impressionnaient, comme elles avaient l’air douloureuses et comme elles ponctuaient notre quotidien d’enfants par périodes et par vagues.  Lire la suite

Au café

Tennis, boyfriend jeans et chemise de bucheron sur un tee-shirt troué, j’ai déporté mon espace de travail dans un café du centre-ville. Les cris des enfants ont été remplacés par les rires des ados en vacances, le thé trop infusé et tiède par un fond de chai latte froid. Je ne suis pas si je suis plus productive à l’extérieur. Je suis habillée et vaguement maquillée, ce qui est déjà une victoire sur mon quotidien de freelance. Mais je ne sais pas si, à la fin de la journée, je vais avoir effectué autant de travail que prévu. Lire la suite

1 an de végétarisme

Un soir de février, après une journée aussi intense qu’épuisante passée avec les deux aînés au cœur d’un célèbre parc d’attractions, nous avons poussé les portes d’un fast food tout aussi célèbre. Par pure paresse. Par facilité. J’ai mangé ce gros burger à double steak emblématique de la franchise au M jaune. Je me suis rincé le gosier avec un peu de limonade citronnée. Voilà. C’était fini. Mon dernier repas de carnivore venait de se dérouler.

Lire la suite