Veilleuse musicale Winnie l’Ourson, par Tomy & Disney Baby – Concours Inside

veilleuse-winnie

Si nous n’avons pas tardé à réaliser que nous n’avions aucune envie et aucun besoin d’utiliser un BabyPhone, si nous avons tout fait (avec succès) pour que nos enfants n’utilisent pas de tétine, nous avons en revanche cédé à d’autres sirènes pour permettre à nos enfants de trouver le sommeil en paix — et pour nous offrir un peu de sérénité. Adam et Mia ont chacun un doudou, bien différent et bien à eux, dont il est difficile de les déposséder et sans lequel ils n’imagineraient pas tomber dans les bras de Morphée ; en outre, ils ont pu tous les deux s’endormir et se réveiller grâce à une veilleuse choisie lumineuse et musicale choisie avec soin.

La veilleuse, c’est l’un des premiers compagnons de bébé. Elle ne peut pas recevoir de câlins ou se laisser mâchouiller, mais les couleurs et les mélodies qu’elle émet resteront gravés dans la mémoire inconsciente de ses petits propriétaires. Alors quand Disney m’a proposé de faire gagner une chouette veilleuse Winnie l’Ourson à un lecteur ou une lectrice de LFE, j’ai accepté avec beaucoup plaisir et même une pointe d’émotion.

Grâce à Tomy et Disney Baby, vous pouvez donc remporter une veilleuse musicale « ballon étoilé » Winnie l’Ourson. Elle projette des étoiles colorées au mur et au plafond, dispose de 5 mélodies et de deux minuteries de 10 et 20 minutes. Posée à proximité du lit, elle accompagne à merveille la phase d’assoupissement du bébé.

disney-babytomy

Pour gagner cette veilleuse musicale, il vous suffit de répondre dans les commentaires à deux questions avant le lundi 19 mai inclus (fin du concours à midi) :
1) À part Winnie l’Ourson, quel personnage Disney ferait selon vous un parfait compagnon de veilleuse ?
2) Et vous, quelle serait la chanson idéale qui vous permettrait de vous endormir le plus facilement du monde ?

Je tirerai au sort un gagnant à l’issue du concours, qui sera prévenu par mail afin de me transmettre son adresse. Bonne chance à toutes et à tous !

EDIT : C’est Priscilla de maman Double Mixte qui a gagné la veilleuse. Bravo à elle et merci pour vos participations nombreuses. 

Le secret des mamans – Concours Gifrer Inside-

lesecretdesmamans

Quand on a des enfants, un monde s’ouvre à nous. On découvre des gammes de produits dont on n’avait jamais entendu parler avant, des vêtements improbables mais tellement pratiques et on tisse des liens avec des marques qui nous accompagnent de bout en bout. Gifrer c’est la première marque de ma vie de maman. Le liniment oléocalcaire Gifrer en fait. Mia est née avec 3 semaines d’avance et, à cause d’une vilaine infection, s’est retrouvée au service néonat de l’hôpital Robert Debré. Pendant une dizaine de jours, mon tout petit bébé tout neuf a été lavé, changé, nourri, endormi dans sa chambre surmédicalisée par d’adorables femmes en blouses blanches. Thomas, bien encadré, en a profité pour fignoler sa technique du bain. Moi, j’étais un peu perdue à devoir faire mes premiers pas de maman dans un univers aussi loin de la vie que j’avais rêvé pour nous. Mia était si petite et les fils et les pansements abîmaient beaucoup sa peau toute fine. C’est là, qu’une infirmière nous a écrit sur un petit bout de papier le nom du produit (dont nous n’avions jamais entendu parler) qui allait sauver la peau de notre bébé : liniment oléocalcaire Gifrer. En allant l’acheter et en massant mon bébé avec ce produit miracle, j’ai pu prendre conscience petit à petit de mon nouveau job de maman. Depuis, la grosse bouteille est restée dans la salle de bain.

Gifrer, donc, je connais.

Et j’ai été d’autant plus ravie de recevoir l’énorme coffret cadeau de la marque « Le secret des mamans ».

boite

À l’intérieur, des produits que je connais et que j’adore : le fameux liniment en dosettes (hyper pratique pour les sorties), le gel pour les poussées dentaires (on y a toujours recours à un moment ou à un autre) et le babyfen (qui nous a sauvé la vie dans les premiers de cohabitation avec Adam).

Pour info, le babyfen c’est une petite bouteille contenant, entre autres, de l’huile essentielle de carvi et dont quelques gouttes au fond d’une cuillère puis dans le gosier du bébé vont vous sauver la vie. C’est LE produit miracle contre les problèmes digestifs du bébé. Dans notre cas, ça a été la tentative de la dernière chance avant de dire définitivement adieu à nos nuits (je parle de nuits mais les journées étaient un cauchemar aussi) et, contre toute attente, ça a marché du tonnerre.

Avec cette boîte, j’ai découvert les différents sérums physiologiques (le normal, le spécial « nez bouché et sec » et le spécial « rhume et rhinopharyngite ») et c’est bien tombé puisque Mia avait le nez bouché depuis 3 jours tandis que celui d’Adam s’était lancé dans une imitation des chutes du Niagara. On a donc testé le lot dans la foulée. Et comme d’habitude avec le sérums phy, les résultats ne se sont pas fait attendre, après 2-3 jours de nettoyage de nez bi-quotidien nos enfants ont retrouvé un système respiratoire en état de marche.

serum

Personnellement, j’ai découvert toute une gamme de produits consacrés à la femme enceinte ou jeune maman (même si je n’ai pas prévu de me retrouver enceinte tout de suite et que je ne suis une plus-si-jeune maman) des compléments alimentaires à base de cranberry (idéal dans les périodes où les infections urinaires se multiplient) à la tisane jambe légère (que je vais me faire un plaisir de tester au prochain festival de Cannes).

En ce moment, sachez que pour tout inscription au club « Le secret des mamans » sur le site de Gifrer vous recevrez gratuitement une charmante trousse pleine de sérums phy et de dosettes de liniment (c’est donc la trousse INDISPENSABLE dans le sac à langer ou le sac de voyage).

Et comme Gifrer est généreux, je vous propose également de jouer ici pour remporter, pas 1, pas 2, pas 3 mais bien vos 4 produits coups de cœur de la marque (à sélectionner dans  la deuxième photo). Pour participer, rien de plus simple, je vous demande de laisser un commentaire sous cet article avec la réponse à cette question :

  • Quel est LE produit naturel proposé par Gifrer qui agit pour le confort digestif de bébé ? (la réponse est dans l’article)

Merci de renseigner une adresse mail valide pour que je puisse contacter le ou la gagnante. Vous avez jusqu’au 27 mars à midi pour participer. Bonne chance à tous et à très vite.

Et pour vous tenir au courant, n’hésitez pas à liker la page facebook de la marque ainsi que celle des filles électriques. :-)

EDIT : Randomizer a choisi le chiffre 4 comme gagnant, c’est donc MERRI qui remporte sa sélection de 4 produits Gifrer. Félicitations à elle et merci à tous pour vos participations nombreuses. À très bientôt pour un nouveau concours !

Bettina, l’histoire extraordinaire d’une précieuse petite robe

bettina

Avec Mia, nous avions précédemment dévoré La petite histoire de la robe de princesse aux éditions MiniMonde, cette fois c’est moi (ou plutôt la petite fille qui est en moi) qui est gâtée avec Bettina, ou l’extraordinaire histoire d’une précieuse petite robe. L’impératrice Plum a en effet récidivé, pour notre plus grand plaisir, et offre encore aux petites filles (à partir de 9 ans cette fois, puisque c’est un roman) un voyage dans le monde passionnant de la haute couture.

Bettina est une robe imaginée un jour par le créateur Otto. Le lecteur suit ses merveilleuses aventures du premier trait de crayon sur le papier au Festival de Cannes. Avec elle, on rencontre plusieurs pièces de mode, leurs spécificités et leurs caractères aussi. Puisque ce roman illustre avec talent l’expression « si cette robe pouvait parler… ». Bettina parle, vit, vibre.

bettina1

Et comme toujours avec l’Impératrice Plum, on découvre un monde, ses codes et son vocabulaire (mention spéciale au lexique en fin de volume).

J’ai aimé également, la probabilité d’une suite. Quand j’avais 9 ans, j’étais dingue de la série de romans Mon prof est un extraterrestre (j’étais déjà un rat de bibliothèque), parce que c’était de la SF mais surtout parce que j’avais ce plaisir à retrouver des personnages que j’aimais, comme un rendez-vous. C’est vraisemblablement ce qui semble vouloir se faire avec les aventures de Bettina (puisqu’il se finit sur un « à suivre… ») et j’apprécie vraiment ça. On est loin de l’optique de la consommation immédiate, un lien se crée sur le long terme (et même si il n’y avait que deux épisodes) entre Bettina et ses lecteurs.

bettina2

En fait, c’est un beau livre. Un livre à offrir à une petite fille (ou un petit garçon) fan de mode (ou qui pourrait le devenir). C’est un livre qui donne envie de lire, qui donne envie d’en voir plus. J’ai toujours rêvé d’emmener Mia avec moi au Festival de Cannes (quand elle sera assez grande), je pense que je lui offrirai cette lecture avant de prendre le train.

Bettina, ou l’histoire extraordinaire d’une précieuse petite robe par l’Impératrice Plum aux éditions MiniMonde           – livre offert par l éditeur –

L’avent

image 7

Il en va de noël comme des voyages, c’est l’avant que je préfère. Je suis une femme de l’hiver, maman d’un bébé de l’hiver. J’aime le froid qui fait monter le rose aux joues, le ciel très bleu des journées glacées et me coucher tôt, comme le soleil de décembre.
Je pensais à noël dès le mois de septembre mais les évènements des semaines suivantes ont considérablement bouleversé mes envies et projets. Le cœur n’y était plus vraiment et le temps semblait éloigner noël au lieu de le rapprocher.
Mais cette magie me rattrape toujours ! Aussi loin que me portent mes souvenirs cette période de l’Avent fut toujours celle d’une immense joie et j’ai eu besoin, dans ma vie d’adulte, de conserver vivantes ces traditions.

image2

image3
image4
image5

Je me souviens des lumières sur notre maison et nos arbres, à une époque où cela ne se faisait pas du tout. Les passants émerveillés et moi, tellement fière d’avoir une maison magique. Je me rappelle la crèche avec ses anges et ses santons, installée sur une bibliothèque au-dessus du radiateur. Certaines décorations étaient si anciennes que ma grand-mère elle-même ne savait plus d’où elles provenaient. Je les ai encore, je me délecte de leur parfum et leur histoire.
J’aimais compter les jours en ouvrant les fenêtres du calendrier de l’avent, sentir monter l’attente et l’impatience. Et par-dessus tout j’aimais m’asseoir et regarder mon sapin illuminé. Je suis le pire cauchemar des vendeurs de sapins de noël. Certaines personnes sont interdites de casino et je crois que mon portrait pourrait figurer à l’entrée de tous les Truffaut et autre Monceau Fleurs avec un signal d’alarme. Je suis celle qui peut faire ouvrir dix sapins de noël, hésiter, dire oui puis finalement dire que non, il a l’air bien celui-là mais qu’il lui manque définitivement de la hauteur/des branches en haut/des épines en bas (rayer la mention inutile).

Notre sapin, cette année, est juste comme il faut. D’un vert flamboyant et il sent bon la forêt et la cannelle.

image6

Les décorations, le sapin, le calendrier de l’avent, tout cela participe à l’ambiance de noël. Ces éléments sont pour moi indispensables et peuplent les souvenirs des fêtes de mon enfance. Mais ils ne sont rien sans l’invisible magie des légendes et des histoires racontées par les anciens. Si noël est pour beaucoup une histoire de famille ce fut surtout pour moi une histoire de femmes. Ma mère et mes grands-mères ont inventé pour moi des noëls féériques et m’ont appris ce que signifiait vraiment cette fête. Donner de son temps pour les autres, se montrer généreux et attentif, penser à ceux qui n’avaient pas ma chance. Je chéris des noëls de ma jeunesse les matinées du 25 décembre passées à apporter à des dames âgées les petits paniers repas préparés par ma mère. J’avais 8 ou 10 ans et un bonnet à pompon sur la tête. Sans m’en rendre compte, j’ai certainement été pour ces femmes un lutin bienveillant.

C’est tout cela que j’aimerais transmettre à mon fils, ce petit garçon pressé, né le jour de la Saint-Nicolas ! Il était trop petit l’an dernier mais cette année il a vu le sapin, ouvert les portes du calendrier de l’avent, regardé les lumières. Il a trouvé que le sapin piquait et c’est avec un peu d’appréhension qu’il a approché sa tout petite main des boules rouges et or.

Chez nous le père noël passait pendant que nous étions à la messe de minuit. Je lui laissais une tasse de chocolat chaud avec des madeleines et je partais, le cœur léger et la tête un peu étourdie par ce grand mystère. Je n’ai aucun souvenir du jour où j’ai su qu’il n’existait pas. Probablement parce que je n’ai jamais cessé d’y croire, de croire à l’idée du père noël, à ce qu’il représente.

J’ai la chance inouïe de vivre avec quelqu’un qui respecte mon souhait de voir cette tradition se perpétuer et je sais que, dans quelques jours, la magie opèrera à nouveau. Je me réjouis de voir notre fils prendre, année après année, une place plus importante dans les préparatifs. Il me tarde de lui raconter les histoires que ma grand-mère me racontait, de lui dire de tendre l’oreille dans le froid vif de décembre. Car, pour qui veut les entendre, les clochettes du traineau du père noël ne sont jamais bien loin…

image1

Noël DIY avec Kia

996079_775333949149389_1292961115_n

Je me souviens d'un excellent sketch de Pierre Desproges, intitulé "La merveille", dans lequel il se plaignait des cadeaux offerts par ses filles lors de la fête des pères et de la fête des mères (colliers de nouilles, lampes de chez Préfontaine, cache-pots William Saurin…) ; après quoi l'humoriste invitait les parents présents dans la salle à rendre la pareille à leurs mômes en confectionnant eux-mêmes les prochains de cadeaux de Noël. Et pourquoi pas leur offrir un vaisseau spatial en cageot de patates, un schtroumpf en mie de pain ou un vélo cross avec deux couvercles de bidons pour les roues et un os de gigot pour le guidon ?

C'est globalement cette idée que reprend la dernière campagne Kia, qui vient de sortir sa série limitée Kia Carens Toys'R'Us et s'adresse donc tout naturellement à tous les membres de la famille. Sur le site dédié, intitulé Un drôle de Noël, une maman nommée Marie décide de suivre à la lettre le conseil de Desproges en offrant à ses 3 enfants un cadeau sommairement fabriqué à base d'objets du quotidien. Une pieuvre en bouteille plastique pour le petit Paul, une poupée de laine pour Élise, et un robot en petits suisses pour Thomas, son aîné. Mais tout cela n'est évidemment qu'une blague, puisque les 3 enfants finiront par obtenir des cadeaux plus conformes à leurs attentes, après avoir cependant vécu un instant de désorientation face aux décevants présents offerts par leur maman.

Pour savourer les mines déconfites d'Élise, Paul et Thomas face à leurs cadeaux peu orthodoxes, regardez la vidéo ci-dessous :


Sur Un drôle de Noël, vous pourrez en outre découvrir les leçons de "do it yourself" de Marie (une par jouet fabriqué) et voir ou revoir l'amusante issue de cette bonne blague heureusement temporaire, qui se terminera en famille dans la nouvelle Kia Carens Toys'R'Us, de nouveaux cadeaux en poche dont le pack PSP (la console portable et deux jeux) offert à l'achat de cette automobile familiale. Et pour en savoir plus sur ce modèle plus qu'attrayant, rendez-vous sur la page Facebook de la marque…

Vidéo sponsorisée

Noël avec Les petites découpes

étoile de Noël Théodore

J’aurai l’occasion d’en parler à nouveau ici mais Noël est le moment de l’année que je préfère. Je crois même que si on me demandait quelles sont mes passions je pourrais répondre (au milieu du reste) : Noël !
Je possède des décorations anciennes, familiales, auxquelles je tiens comme à la prunelle de mes yeux. Je suis toujours à la recherche de nouveaux éléments pour agrémenter notre sapin, nos murs, notre quotidien pendant cette si jolie période.
Il y a quelques mois j’ai découvert et eu un véritable coup de cœur pour les créations des Petites Découpes.

Lora Fallot, designer produit, a ouvert son atelier près de Nice en janvier 2013. Elle dessine, conçoit et fabrique des bijoux, objets de déco ou de papeterie mais propose également un service de découpe et gravure laser sur différents supports pour particuliers et professionnels. Cuir, bois, feutrine, plastique, papier : les possibilités sont infinies et le résultat unique. Des colliers graphiques côtoient des bracelets fantaisistes et l’on trouve même d’incroyables clips à chaussures que Lora conçoit avec sa partenaire Nora Kolasa et commercialise sur le site LO&NO.

les petites découpesLes petites découpesLes petites découpesLes petites découpes - Clip

Un univers décalé et plein de fantaisie où chacun peut dénicher de quoi satisfaire ses envies. Le site est une vraie mine et le concept très original. C’est bien simple : j’ai eu envie de tout acheter !
J’ai finalement craqué pour le petit flocon personnalisable récemment mis en vente sur l’e-shop. J’ai choisi le modèle pailleté et c’est le prénom de mon fils qui orne ce petit objet de bois délicat, léger et lumineux.
Je sais que ce flocon appartient désormais à notre patrimoine de noël. Il trouvera sa place, année après année, sur notre sapin. Un jour mon fils se dressera sur la pointe des pieds et l’accrochera lui-même sur une branche, des étoiles plein les yeux. En attendant, ce sera déjà cette année son deuxième noël. Et il me tarde !

les petites découpes théodore

L’e-shop a ouvert en juillet 2013 mais vous pourrez également retrouver Lora à La Boutique Ephémère (Galerie Joseph, 7 rue Froissart dans le 3ème arrondissement) les 14-15-16 décembre pour les derniers achats de Noël.

Vos cadeaux de Noël avec LFE…

 

et Rueducommerce.fr. Puisque bien sûr, à la fin de ce billet, vous aurez une chance d’être gâtés… mais d’abord, parlons un peu de lettre au Père Noël. Comme l’année précédente, Noël a pour moi la saveur particulière du retour à l’enfance. Grâce à Mia bien sûr mais aussi grâce à la famille que nous sommes en train de construire. Je découvre le plaisir de faire briller les yeux de mon enfant, redécouvre des sentiments que j’ai certainement déjà eu, un univers magique que j’ai aussi touché du doigt.

Bref, je m’enflamme dès le mois de septembre pour les lettres au Père Noël (brillamment représenté par deux couples de grand-parents au taquet) avec pour contenu des nouveautés high-tech, les classiques Duplo, les séries de jouets autour du Dino-Train (LE dessin animé favori de Mia avec les aventures de l’âne Trotro), les figurines Hello Kitty, les quantités de Pet Shop et les dizaines de livres tous plus indispensables les uns que les autres. C’est une deuxième enfance.

Et je me souviens alors avec émotion des après-midis avec mon frère et ma sœur, où les conflits n’existaient plus, et où le but commun était de construire la plus belle et la plus grande ville Lego, des joutes de chevaliers Playmobil, de ma collection de Martine ou de ma joie de posséder un Popple en peluche (si, si, rappelez vous !)

Si je me passionne pour cet univers du jouet et du cadeau, c’est parce que c’est aussi une façon de montrer à ma fille que je l’aime et que je pense à elle (on peut aussi aimer ses enfants sans être aussi consumériste, je vous l’accorde). Comme je tâche de lui transmettre ma recette du carrot cake et mes petites manies liées aux fêtes de fin d’années (ma maman m’a en effet transmis son obsession pour un sapin tous les ans décoré d’une couleur différente). Que voulez-vous, j’aime cette fête, j’aime me creuser la tête pendant des semaines afin de trouver le cadeau idéal pour chaque membre de ma famille et pour mes proches, j’aime la parenthèse enchantée que cela représente dans un quotidien toujours plus gris.

Des mois à l’avance, me voici donc à flâner sur les sites internet ou à chercher dans de petites boutiques (sauf cette année, où je limite les déplacements) la perle rare. Et je vous propose avec grand plaisir aujourd’hui de la chercher et de la trouver sur Rueducommerce.fr en vous donnant la possibilité de gagner ici-même un panier d’une valeur maximale de 100 euros de produits commandés sur le site.

Pour cela, c’est bien simple : vous avez jusqu’au jeudi 15 novembre pour me laisser un commentaire sous cet article avec un lien vers l’objet, trouvé sur le site, que vous comptez offrir à votre enfant (ou à un enfant) pour Noël. Randomizer tirera un gagnant au sort et libre à lui ensuite de faire ce qu’il veut de son bon d’achat, il pourra soit se faire plaisir ou faire plaisir à un proche.

Bonne chance à tous donc et à très vite pour le résultat !

EDIT : C’est le commentaire n°55 (Geblust) qui a gagné un panier d’une valeur de 100 euros. Merci à tous pour vos participations nombreuses et à bientôt pour un nouveau cadeau.