Gâteaux au chocolat en marmite d’orange

Suite à cet article d’Anne, je me suis lancée dans la préparation de gâteaux au chocolat cuits dans des oranges. Je dois avoir un sursaut de motivation pâtissière due au deuxième trimestre de grossesse, il n’a pas fallu longtemps pour me motiver à essayer cette recette très esthétique (même si on ne dirait pas sur la photo) et délicieuse.

Gâteaux au chocolat cuits dans une orange (pour 4 personnes)

4 belles et grosses oranges non traitées, 200g de chocolat noir à dessert, 120g de beurre, 150g de farine, 120g de sucre, 4 œufs, 1 demi paquet de levure chimique

Préchauffez votre four à 200°C. Découpez la base des oranges pour qu’elles tiennent parfaitement droites puis coupez le chapeau et évidez la pulpe à la cuillère. Il peut rester un peu de pulpe dans l’orange, ce n’est en que meilleur. Dans un premier récipient, faîtes fondre au micro-ondes le beurre et le chocolat en morceaux. Puis mélangez dans une jatte, tous les ingrédients (farine, sucre, œufs, chocolat+beurre et levure). Il faut remplir les oranges aux 3/4 et les refermer avec le chapeau. Avant d’enfourner, emballez les oranges avec du papier aluminium puis placez les dans un plat. Il faut compter 40 à 45 minutes de cuisson à 200°C pour obtenir un gâteau fondant et imprégné du goût des oranges.

J’ai constaté que l’aspect des oranges ne bougeait pas avec la cuisson, ce qui en fait un dessert très sympathique à présenter tel quel (ou presque… il suffit de gratter un peu le gâteau au chocolat qui déborde un peu). Le goût de l’orange est juste présent comme il faut avec cette cuisson également, le parfum est enivrant quand on ouvre le four mais le parfum reste subtil, il faut cependant être amateur de ce mariage. Vous constaterez aussi que j’ai choisi une recette de gâteau au chocolat très simplifiée, parce que je n’ai pas souvent la patience de monter des blancs en neige ou de faire des kilos de vaisselle… et ce n’est pas plus mal. Comptez donc une petite heure de bout en bout pour profiter de cette gourmandise (personnellement c’est le maximum de temps que je peux supporter d’attendre). :-)

Donc un grand merci à Anne pour cette idée, à ma belle-maman pour sa cuisine et ses ingrédients et à ma famille pour avoir joué les testeurs. J’espère que vous tirerez de cette recette autant de plaisir que nous.