Mon festival de Cannes

chaussures

Pour la cinquième année consécutive, je me rends au mythique Festival de Cannes. Cette année, c’était inespéré. Un hasard de calendrier a permis que je m’offre mon pèlerinage. Même si cette année, j’y crois moins, même si cette année, je ne le sens pas. Pourtant chaque année, mes conditions de (sur)vie pendant le festival s’améliorent : mon fameux badge presse a pris une couleur qui me permet de voir tous les films que je veux sans avoir à faire trop la queue, je dors maintenant dans un lit et non plus par terre (je me suis même offert le luxe de prendre le supplément serviette et draps), je connais suffisamment la ville pour ne jamais chercher longtemps un spot, un truc à manger ou du wifi, je connais suffisamment de personnes agréables pour partager autour d’un verre de passionnantes conversations théoriques et avinées sur le cinéma.

Lire la suite

Les petits plaisirs de la vie

fleurs

Quand on a deux enfants, il n’y a pas le choix, il faut tenir le coup. Être le plus souvent possible de bonne humeur et être toujours disponible. On peut dire que j’ai la chance, en ce moment, de commencer la journée avec le sourire aux lèvres grâce à deux « petits plaisirs » de taille. D’abord, il y a le vrai massif de fleurs de toutes les couleurs sur mon balcon qui est la première chose sur lequel mon regard se pose le matin. Et ensuite, il y a les bougies parfumées Durance. Lire la suite

Journal #14 : Comme en vacances

miabalcon

Quand a pris la décision d’avoir un deuxième enfant, rien n’a compté ou n’a été pris en compte d’autre que notre envie viscérale d’une plus grande famille. On n’a pas pensé aux courtes nuits, on n’a pas pensé aux problèmes que ça aurait pu créer avec Mia. On a pensé à cet enfant, on l’a voulu très fort et sans réfléchir, on l’a fait. Je crois qu’une fois encore, nous avons eu de la chance dans ce processus décomplexé et un peu inconséquent. Adam a souffert (et nous a fait souffrir) pendant 2 mois et demi seulement, avant de trouver un rythme qui convient à tout le monde. Mia a eu un seul sursaut de rébellion avant de redevenir la petite fille la plus douce et la plus généreuse du monde (et une grande sœur à cette image).

Lire la suite

Opération peinture

 Il faut le dire tout de suite, Thomas et moi ne sommes pas les parents de l’année en ce qui concerne les activités ludiques. Pas très manuels, bien que créatifs, nous avons toujours préféré les activités calmes et non salissantes pour nous occuper. Seulement, il vient un moment où on ne peut plus nier que Mia est une petite fille de 2 ans curieuse qui ne demande rien de plus que de s’ébrouer dans la boue au parc ou de se recouvrir (et les murs et les fauteuils) de peinture à l’eau. Comme des grandes personnes qui veulent bien faire, nous nous sommes rendus dans un magasin de loisirs créatifs pour acheter des bouteilles de peinture à l’eau de différentes couleurs.

Lire la suite

J’ai testé pour vous… le sérum O.S.T.

Je suis rentrée du Japon avec la mine toute défraichie de la fille qui a passé plus de 24h dans des aéroports ou des avions et qui a oublié ses routines soin au passage. Des boutons prêts à éclore plein le visage, je me suis concentrée un temps à sauver ce qui était sauvable. Et puis je me suis rappelé que j’avais reçu avant mon voyage un colis de Corée (de Wishtrend en particulier) avec un sérum à la vitamine C censé faire des miracles sur les imperfections et les taches. Ni une, ni deux, j’ouvre le paquet et j’ajoute 3 gouttes de sérum O.S.T. à ma routine du matin.

Lire la suite

Le plus beau ?

 

Il y a un phénomène que j’ai découvert avec la naissance d’Adam, c’est celui des mères compétitrices. Quand j’étais enceinte de Mia, je l’étais en même temps qu’une poignée de blogueuses et de mamans connectées qui, par hasard, ont toutes eu des filles. Je peux vous citer le prénom d’au moins 5 petites filles dont j’ai suivi la naissance, les évolutions, et qui ont de quelques mois à quelques jours seulement d’écart avec ma fille. Ça nous a permis de nous rapprocher, les mamans, et de partager nos expériences et nos doutes pour celles dont c’était le premier bébé. Lire la suite